Mammillaria spinosissima 4
  • Mammillaria spinosissima 4
  • Mammillaria spinosissima pot de 5
  • Mammillaria spinosissima pot de 8
  • Mammillaria spinosissima fleurs

Mammillaria spinosissima

Corps globulaire à cylindrique, vert foncé aux épines rouges.

 

 

Taille du pot de culture
Résistance
1,85 €
TTC
Quantité
Rupture de stock

Description

**Description**

Plante habituellement solitaire. Elle est globulaire et d'un vert foncé, mais peut devenir cylindrique courte avec l'âge. Hauteur de 15 cm et diamètre de 9 cm, avec des épines rouges.

**Habitat**

Montagnes du centre du Mexique.

**Exposition**

Luminosité vive.

**Arrosage**

Arrosez 2 fois par mois de mars à septembre, et laissez le sol au sec durant l'automne et l'hiver.

**Tolérance au Froid**

-4°C.

Livré à Racines Nues. 



Traduction de la description de Rose et Britton dans " Cactaceae" (1919)

Neomammillaria spinosissima (Lemaire).


Cylindrique, 7 à 30 cm. de long, 2,5 à 10 cm. de diamètre, presque caché sousles épines; aisselles des tubercules soyeuses; tubercules très courts, 2 à 3 mm. de longueur; épines brunâtres à rouges, généralement faibles, à peine piquantes; épines radiales environ 20, 1 cm. de long ou moins; épines centrales 7 ou 8, de 2 cm. de long ou plus; fleurs de la partie supérieure de la plante, violacées, 12 mm. de hauteur; segments du périanthe interne aigu; étamines beaucoup plus courtes que les segments du périanthe, violettes.
Type de localité: Non cité.
Distribution: montagnes du centre du Mexique.
La description ci-dessus est tirée de collections obtenues en haute montagne entre la ville de Mexico et Cuernavaca. Il semble y avoir peu de doute, mais ce sont les M. sanguinea Haage que Schumann désigne par M. spinosissima.
Nous sommes disposés à nous référer ici à l'Echinocactus spinosissimus (Forbes, Journ. Hort. Tour Germ. 152. 1837). Forbes n'avait pas beaucoup de connaissances sur les cactus mais était le jardinier du duc de Bedford, qui l'envoya sur le continent européen en 1835, où il obtint de nombreux cactus et, à son retour en Angleterre, en publia une liste, parfois avec de brèves des descriptions. Les noms lui avaient été donnés par Pfeiffer et d'autres qui étudiaient cette famille. Comme il a publié sa liste très rapidement après son retour en Angleterre, de nombreux noms y figurent en premier ou la même année que dans Enumeratio de Pfeiffer. Mammillaria spinosissima était peut-être en culture au moment de la visite de Forbes en Allemagne, car elle a été publiée en 1838.

Détails du produit